Historique de la Maison Saint Frères :

Selon le rapport communiqué à l’Exposition Universelle de 1889, la Maison Saint Frères a été fondée au commencement du XIXème, en 1814, par l’association de trois frères : Pierre, François et Amable, qui entreprennent à Beauval, leur village natal, la fabrication au métier à la main, de toiles d’emballage en étoupes de chanvre et de lin. En 1815, ils occupent plusieurs centaines de tisserands à domicile et en 1828, ils installent à Rouen, gros centre de consommation de toiles d’emballage, une maison de vente gérée par Amable Saint et ses deux gendres, dont la réussite les incite à fonder, dix ans plus tard, une seconde maison de vente à Paris, en 1838.

 

C’est l’époque où une nouvelle fibre végétale, importée des Indes anglaises, fait son apparition en Europe : le jute. Dès 1838, les Ecossais sont en mesure de produire les premiers tissus de jute. Dundee devient, du coup, le premier centre jutier d’Europe, dans la fabrication de toiles d’emballage, en cette première moitié du XIXème siècle.

 

Cette implantation gagne la France peu après. Deux entreprises s’installent en 1843 : la filature Dickson à Dunkerque et la filature Carmichaël, à Ailly-sur-Somme, à quelques kilomètres d’Amiens, dirigée par James Carmichaël, envoyé par les frères Baxter. Les frères Saint vont saisir l’importance de l’enjeu et son extraordinaire avenir industriel, en tirant parti de ce nouveau textile, plus difficile à travailler mais moins cher.